Historique

Les évolutions du SYTOM, de sa création à aujourd’hui.

Historique du syndicat 

SETOM

14 décembre 1989

Constitution du Syndicat Intercommunal d'Etudes pour le Traitement des Ordures Ménagères de la région de Châteauroux par arrêté préfectoral du 14 Décembre 1989 (19 communes). 

SITOM

24 juin 1991

Les statuts du Syndicat et la transformation en syndicat de réalisation sont adoptés par délibération de l'Assemblée Générale en date du 24 Juin 1991. Le nombre des communes-membres sera porté à 34 après l'adhésion des communes du canton d'Argenton à l'automne 1991. Le Syndicat comprend 102 400 habitants.

SYTOM

14 avril 2000

Transformation du SITOM (Syndicat de Communes) en SY-TOM (Syndicat mixte) en application de la loi du 12 Juillet 1999 dite « loi Chevènement », pour permettre l’adhésion des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale en lieu et place des communes. 

En 2000, le SY.T.O.M. regroupait 13 communes (Arthon, Buxières d’Aillac, Buzançais, Coings, Diors, Etrechet, Jeu les Bois, La Pérouille, Luant, Mâron, Mosnay, Sassierges Saint Germain et Velles) et 3 EPCI (Communauté d’Agglomération Castelroussine, Communauté de Communes Argenton-Le Péchereau-Saint Marcel et la Communauté de Communes Val de l’Indre/Brenne) pour une population totale de 101 001 habitants. 

1er janvier 2001 Adhésion de 6 nouvelles communes (Bouesse, Celon, Chasseneuil, Chavin, Le Menoux, Tendu), via la Communauté de Communes du Canton d’Argenton.
 
24 février 2001

Retrait de la commune de La Pérouille du SY.T.O.M.


Adhésion du SICTOM de Buxières d’Aillac/Arthon/Jeu les Bois en lieu et place de ces trois communes indépendantes.

Le SY.T.O.M. compte désormais 4 EPCI (CAC, Communauté de Communes d’Argenton, Communauté de Communes Val de l’Indre/Brenne et SICTOM de Buxières d’Aillac/Arthon/Jeu les Bois) et 9 communes indépendantes (Buzançais, Coings, Diors, Etrechet, Luant, Mâron, Mosnay, Sassierges-Saint-Germain et Velles), soit 39 communes et une population de 100 667 habitants. 

2003 Adhésion des communes de Mosnay et Velles à la Communauté de Communes du Pays d’Argenton.
2004 Le SY.T.O.M. se compose de 4 EPCI et 4 communes indépendantes après l'adhésion à la CAC des communes de Diors, Etrechet et Sassierges-Saint-Germain. Il y a alors 103 721 habitants dans le syndicat. 
2006 Le SY.T.O.M. englobe 4 EPCI, 3 communes indépendantes, après l'adhésion de Mâron à la CAC, et recense maintenant 105 655 habitants.
2010 Adhésion des communes d’Arthon et Jeu les Bois à la Communauté d’Agglomération Castelroussine. Le SY.T.O.M. compte désormais 3 EPCI, 3 communes indépendantes, soit 106 010 habitants (Buzançais, Coings, Luant). 
 
2012 La commune de Buzançais adhère à la Communauté de Communes Val de l’Indre/Brenne. Le SY.T.O.M. est maintenant composé de 3 EPCI et de 2 communes indépendantes (Coings et Luant). La population totale s’élève à 105 672 habitants.
2013 Les communes de Luant et Coings adhèrent à la Communauté d’Agglomération Castelroussine ainsi que la commune de Villers les Ormes qui quitte de ce fait la Communauté de Communes Val de l’Indre/Brenne. Le SY.T.O.M. est maintenant composé de 3 EPCI et sa population totale s’élève à 104 678 habitants.

 

Décembre 2015 : les communes de Saint Maur et Villers-les-Ormes ont fusionné et forment désormais une commune nouvelle. Le SYTOM compte désormais 38 communes adhérentes.