Historique de l’unité de traitement des déchets ménagers

L’évolution du centre de traitement des déchets ménagers du SYTOM au fil du temps.

 

1991

Le SI.T.O.M. a désigné les Services Techniques de la DDAF et de la Ville de Châteauroux comme Maîtres d’œuvre du Syndicat, par délibération du 05 octobre 1991, suivant accord du Bureau le 15 mai 1991.                 
Convention du 07 octobre 1991 reçue en Préfecture le 06 janvier 1992.

1992

Le SI.T.O.M attribue le futur contrat d’exploitation de l’Unité de traitement des Ordures Ménagères à la société CISE (devenu COVED depuis) le 4 septembre 1992.

Sept 1993 à janvier 1995

Construction de l’unité de traitement des ordures ménagère par la société HENLEYS BURROWS.

Janvier 1995 Mise en service de l’unité de tri. L’usine de compostage faisant l’objet d’un contentieux avec le constructeur (avec requête au TA en avril 1996).
Fin 1999

Après des travaux de mise en conformité, l’unité de compostage est mise en service.

De 2003 à 2008 Plusieurs travaux sont mis en œuvre pour le traitement des odeurs de l’unité de compostage.
   
Mars 2014

A l’issu d’un appel d’offres, c’est le projet, présenté par le groupement COVED/BE INDDIGO et son assemblier EBHYS/STADLER, qui a été retenu le 3 mars 2014 par la Commission d’Appel d’Offres.

La scénographie pédagogique et interactive du site est confiée à l’agence de conseils et stratégie en communication JTS Conseils.

A partir de juillet 2014 Le chantier de modernisation d’une durée officielle de 15 mois (tranche ferme incluse) a nécessité un arrêt d’exploitation et un détournement des déchets sur les centres de tri du SMICTOM de la Champagne Berrichonne (Issoudun) et de Véolia (Bourges) de 4 mois seulement (de mai à août 2015).
 
Septembre 2015

Après un constat d’achèvement de travaux, puis une phase d’essais à vide et en charge, l’usine de tri à ré-ouvert ses portes début septembre et est depuis en fonctionnement.